CEME.be

Charleroi Espace Meeting Européen

Accueil > FR > LES EXPOSITIONS > Panneckock Alain

Panneckock Alain

13/03 > 17/04 // 2009

jeudi 19 février 2009, par Goffaux J





Alain Panneckock 2002

A la suite d’une série d’oeuvres matiéristes, Alain Panneckock se tourne vers la gravure.
Il s’agit pour lui d’explorer par d’autres moyens le potentiel de la matière, comme s’il projetait, à l’aide de la presse, d’en extraire la quintessence.
Dans un premier temps il déploie une parole de l’ombre, des univers feutrés, insoupçonnés, arrachés à la latence d’une noirceur originelle.
Ces univers au seuil du discernable inspirent souvent une paix profonde. D’autres déploient de libres sémiotiques aux clés de lecture improbables et pourtant, curieusement familières. Il s’en dégage une force de fascination, un « rayonnement » incorporel.
Il précisera : « Ce qui est précieux dans mon travail, c’est ce qui est incompréhensible, indéfini. Cela doit être l’essence divine et cela réclame le silence… »
Lorsque dans cette parole de l’ombre va percer la lumière c’est comme une force pure et sans objet, un embrasement contenu. Une série de gravures, plus particulièrement, porte cette expression à son paroxysme…
Par la suite cette clarté s’estompe, non tant à la faveur d’un crépuscule, mais à la manière des aurores boréales, chargées de promesses indicibles.



Alain Panneckock 2007



Alain Panneckock 2007

  • Le 26 mars à 13:45, par Ardis

    Excellent goods from you, man. I've understand your stuff previous to and you're just extremely
    wonderful. I really like what you've acquired here, certainly like what you are saying and the way in which you say it.
    You make it enjoyable and you still take care
    of to keep it smart. I can not wait to read far more from you.
    This is actually a tremendous site.

    Feel free to surf to my weblog [ΝΤΕΤΕΚΤΙΒ->http://detective-zakynthinos.net/]

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.